Technique de base du chercheur d’or : la batée, le pan ou le chapeau chinois

Une méthode écologique et efficace pour trouver de l’or, savoir si vous avez bien prospecté et en retirer vos premières paillettes.

technique de la batée


Méthode et instruction d’orpaillage : La batée / pan, des outils de concentration.


La première chose à savoir lorsque vous utilisez la batée, c’est qu’il s’agit d’un moyen très efficace pour découvrir des paillettes et des pépites en milieu aurifère, mais cela ne sera jamais un outil de production ou commercial à grande échelle.

L’avantage de la batée réside plutôt dans sa faculté à être transporter partout. Le chercheur d’or se rendant parfois dans des zones reculées, celui-ci préférera d’abord utiliser la batée avant d’amener toutes les grandes pièces d’équipements.

Généralement, si les premiers essais à la batée sont positifs, qu’on a découvert plusieurs échantillons de grandes valeurs, on amènera à cet endroit un équipement de production plus important pour travailler le sol et ainsi trouver plus d’or.

Il est important dans un premier temps de prospecter. Inutile de faire de la prospection là ou tout le monde fait déjà de l’orpaillage. Prenez un sac à dos, votre batée et votre pelle et découvrez la nature et ses secrets. Regardez bien autour de vous, trouvez des poches de roche le long des ruisseaux, ramassez quelques morceaux et vous trouverez peut-être quelques pépites ou paillettes intéressantes. Il est important de comprendre que dans la phrase « chercheur d’or », il y a le mot « chercheur ». Il y a encore plein d’endroits qui regorgent d’or, il suffit de faire le travail nécessaire pour le trouver. Ne soyez pas un Mouton.


Comment utiliser la batée quand on cherche de l’or ?


L’utilisation de la batée est assez basique et simple à comprendre. Il faut dans un premier temps comprendre comment la rivière arrive à concentrer l’or au même endroit (placer), quels sont les mouvements que la rivière impose à l’or pour que l’or se dépose à des endroits précis.

Dans un premier temps, placez dans votre batée un tas de roches, cailloux, sables que vous aurez prélevés dans l’eau ou à proximité de celle-ci. Secouez dans un mouvement de gauche à droite sous l’eau pour provoquer l’or. Ce qui est lourd ira s’installer au fond de votre pan et dans un même temps ce qui est plus léger, et donc sans valeur, sera remonté et ensuite éjecté de la batée par le mouvement de gauche à droite. Le processus d’agitation et de balayage sera répété jusqu’à ce qu’il ne reste que les matériaux les plus lourds dans la batée, à savoir, l’or et le sable noire.

Sur le terrain, vous remarquerez rapidement que chacun à son propre style pour secouer / agiter / balayer via sa batée. Vous développerez alors votre propre technique pour obtenir les meilleurs résultats.

Dans le cadre de ce tutoriel, nous utiliserons non pas une batée mais un pan.

La batée est conique, en forme de chapeau chinois.

Le pan est un cône tronqué à fond plat, en forme de plat à paella

Etape 1

Une fois que vous avez trouvé un peu de graviers que vous voulez tester. Remplissez votre pan d’ 1/4 de graviers. Une fois que votre technique sera affinée, vous pourrez monter jusqu’au ¾ de votre pan. Mais dans un premier temps, remplir à ¼ est suffisant pour notre tutoriel. Une fois que vous aurez placé dans le pan, éjectez à la main les plus gros morceaux. Ne laissant ainsi que les plus petites matières et l’or.

technique de la batee

 

Etape 2

Pour secouer votre pan dans l’eau, il faudra trouver un endroit ou l’eau à un minimum de 15 cm de profondeur et qui a un minimum de courant, favorisant l’éjection des particules fines. Attention à ne pas avoir l’effet inverse lorsque le courant est trop fort. Le but est juste d’enlever de la batée les fines particules.

Pour effectuer votre batée dans les meilleures conditions, trouver un rocher pour vous asseoir. Vous pourrez également vous mettre accroupi ou pencher, mais attention aux crampes. Si vous pensez faire plusieurs batées, le mieux reste le rocher en position assise.

 

Etape 3

Prenez votre pan remplie au ¼ et plongée là sous l’eau.

 

Etape 4

Utilisez vos doigts pour pétrir et remuer le contenu de votre pan. Cassez et malaxez les différents matériaux se trouvant à l’intérieur de votre batée. Enlevez racines, argiles, saletés, mousses jusqu’à ce qu’il ne reste que des particules les plus petites. Beaucoup de boues et de limons vont se dégager de la batée, ne craignez pas que l’or puisse s’enfuir. Vu que l’or est le plus lourd, il restera quoi qu’il arrive au fond. Ce sont les matériaux les plus légers qui vont flotter et quitter votre batée.

Bien garder le pan sous l’eau en effectuant ces tâches.

 

Etape 5

Lorsque vous aurez complètement brisé le contenu de votre pan, le chercheur d’or va secouer vigoureusement sa batée avec des mouvements de gauche à droite juste sous la surface de l’eau. Ceci aidera encore à briser et évacuer les derniers éléments les plus léger et à faire tomber au fond de votre pan, les plus lourd. Attention évidement, de ne pas éjecter l’ensemble de votre batée durant cette phase. Il faudra peut-être répéter plusieurs fois cette procédure afin de ne garder que les particules les plus lourdes au fond de votre batée.

 

Etape 6

C’est le moment d’enlever délicatement les plus gros morceaux de rochers qui sont encore dans le pan. Utilisez votre main et vos doigts pour se faire. Avant de les jeter, visualiser bien ceux-ci afin qu’ils ne contiennent pas de paillettes d’or accrochées. Au plus vous aurez bien éliminé dans les premières étapes de grosses roches, racines et autres, au moins cette étape sera importante. Le chercheur d’or est patient et méthodique ne l’oubliez pas.

 

Etape 7

Inclinez votre pan légèrement vers le bas pour commencer à travailler les résidus de celle-ci d’une autre manière. Ceci permettra de balayer d’une autre manière les particules autres que l’or. Avec dextérité, commencez à secouer votre pan d’avant en arrière, avec un léger mouvement circulaire juste sous la surface de l’eau. Laissez l’eau balayer la surface supérieure de votre pan afin d’emporter avec elle les particules inutiles. Vous commencerez à visualiser des particules plus lourdes restées au fond de votre pan. C’est une étape importante dans l’orpaillage. Il vous faudra plusieurs batées pour la maîtriser complètement. Pour vous aider, n’oubliez pas, que les matériaux lourds sont généralement plus foncés. Il s’agit dans la plupart des cas de minéraux de la famille du fer. L’exception étant évidement l’or, de couleur métallique et brillant et qui sera en contraste par rapport au fond de votre pan.

Une autre indication, est la force nécessaire pour balayer les résidus de votre pan. Au plus c’est lourd, au plus il vous faudra agiter. Cela peut-être un bon moyen de comprendre quand il vous faut arrêter de secouer.

Il sera également possible de voir lorsque vous secouer, des particules d’or. Encore un élément vous invitant à persévérer. Éliminez un maximum les parties gênantes.

 

 

Etape 8

Une fois la couche supérieur de matériaux plus léger balayée, secouez à nouveau. Il ne faut pas beaucoup secouer pour apporter une nouvelle couche de matériaux plus légers à la surface. On parle de secouer pendant 5 à 6 secondes, tout dépend de la consistance et la quantité d’or présent. Continuez à enlever les rochers et cailloux de plus grande taille dès qu’ils apparaissent dans votre pan.

 

Etape 9

Poursuivre les différentes étapes qui sont connus, à savoir, secouer et balayer. Vous obtiendrez alors les morceaux les plus lourds composés dans la plupart des cas de vieux morceaux de plombs, de pièces de monnaie, de clous, grenats, de petites roches de fer et de concentrés de sable noir.

Vous allez enfin apercevoir la quantité d’or stagnant dans votre pan. Cette quantité vous donnera la richesse de votre pan et pourra vous donner une bonne indication quand à votre prospection.

Utilisez un aimant afin d’éliminer le sable noir dit magnétique dans le pan. C’est un processus radical mais il faudra rester vigilant afin de ne pas éliminer de l’or en même temps. Une bonne technique est d’utiliser l’aimant pour attraper un maximum de sables noirs, ensuite déposer le tout dans une autre pan. Refaire cette opération dans le second pan, pour ainsi s’assurer de ne pas avoir prit d’or dans les filets magnétiques du sable.

Une autre méthode lente mais au top pour les débutants réside dans la pince à épiler. Sûre mais lente pour le chercheur d’or.

Les professionnels chercheurs d’or, utilisent eux la technique du plus gros. Ils prennent dans chaque batée les plus grosses paillettes / pépites et reversent le reste dans un pot. Au bout de la semaine, avec le pot qui s’est rempli à chaque batée, ils récupèrent encore 25% de la totalité des paillettes d’or de la semaine. Non négligeable.

Enfin, il existe encore la méthode de récupération au flacon souple ou alors au doigt. Le doigt mouillé de salive permet d’attraper les paillettes assez facilement.

 

Batées et pan en vente sur amazon.fr: